Search Hashtag & User

#quartiernord Instagram Story & Photos & Videos

quartiernord - 5.6k posts

Latest #quartiernord Posts

  • Rue d’Aubagne, Marseille- Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert. Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite #respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  • Rue d’Aubagne, Marseille-  Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert.  Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a  la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect  à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite#respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  •  117  1 11 December, 2018
  • Rue d’Aubagne, Marseille- Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert. Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite #respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  • Rue d’Aubagne, Marseille-  Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert.  Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a  la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect  à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite#respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  •  184  7 10 December, 2018
  • Rue d’Aubagne, Marseille- Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert. Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite #respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  • Rue d’Aubagne, Marseille-  Mes parents se sont installés à Marseille dans les années 70. Ils ont déménagés plusieurs fois avec leurs enfants : le panier, Félix Piat/bd national et 1A rue Rodolphe polak. Nous y avons grandis avec des rires, de la nonchalance, du système D, de la solidarité, de l’amour, de la fierté, et surtout heureux de nos différences complémentaires. J’allais à l’école du cours julien et en face de chez nous il y avait une merveille. La merveille s’appelle Suzanne, serveuse à l’épicerie d’en face. Elle était je crois arménienne et nous avait choisis comme famille. J’y suis retournée lundi 26/11 pour dire bonjour à cette rue d’Aubagne qui vient de vivre l’inacceptable, cette rue et ses habitants qui subissent l’inacceptable. Bravo à Sebastien Barles pour sa pétition contre le drame du mal logement. Dans l’épicerie de Suzanne aujourd’hui, c’est une jeune femme comorienne qui sert.  Sur les murs il y a ces photos de ce Marseille des années 70. Qui c’est ? C’est le patron plus jeune me répondit-elle. Il est beau, digne et en plus il a  la classe !✌️. Comme les habitant de ces appartements taudis, qui ont la classe de s’accrocher et de croire a la dignité de la vie. Beaucoup d’émotion et un grand respect  à mes parents qui n’ont jamais été dans la plainte. Maximum respect 🙏 #marseille #ruedaubagne #comorien #diaspora #dignite#respect #family #fierte #merci #courage #combat #laclasse #coursbelsunce #marseillecentre #quartiernord #mode #menfashion #smartfashion #70sfashion
  •  157  6 9 December, 2018
  • Les meilleurs videos son sur snapchat @workout_prisoners -L’actualité carcérale -videos marrantes -caméra de surveillance -best plan -Crazy people
  • Les meilleurs videos son sur snapchat @workout_prisoners -L’actualité carcérale -videos marrantes -caméra de surveillance -best plan -Crazy people
  •  14  1 8 December, 2018